1980 à nos jours

Entre interactions et appropriations

une nouvelle conscience du paysage

Depuis la fin du XXe siècle, de nombreuses œuvres sur le paysage ont été réalisées dans le département du Lot. Certaines de ces productions affirment la pérennité de la peinture dans la représentation du paysage. Katia Weyher et Jeffery Stride, par exemple, continuent d’installer leur chevalet dans la nature, aussi des artistes comme Anne Turlais et Laurence Saunois mettent en valeur le territoire à travers la représentation du petit patrimoine local. 

          De nouvelles pratiques comme les installations ou la photographie numérique apparaissent, elles illustrent l’émergence de nouveaux rapports avec le paysage, de nouvelles manières de le comprendre et de le ressentir. Certaines de ces productions modifient leur environnement, c’est le cas de l’art mural pratiqué par Daniel Monnier et des installations de Séverine Hubard. D’autres artistes, comme Luc Lagasquie, utilisent la randonnée afin de s’immerger totalement dans la nature. Ces nouvelles notions amènent à un renouvellement de la conscience du paysage : la préservation de l’environnement devient un enjeu sociétal.

La pérennité de la peinture

Jeffery Stride, Au dessus de St. Géry en été, date inconnue.
©Jeffery Stride. Photo Fabrice Bornes.

Jeffery Stride, un peintre le long du Lot

Jeffery Stride, peintre originaire d’Angleterre, porte beaucoup d’intérêt à la nature et aime représenter les paysages changeants du Lot. Il adapte sa technique en fonction du temps et du lieu et réalise des études…

Anne Turlais, Galet, 2004-2005.
© Anne Turlais.

La valorisation du petit patrimoine lotois à travers la peinture

Si le pont Valentré, la cathédrale Saint-Étienne de Cahors ou même le village de Saint-Cirq-Lapopie sont des motifs artistiques récurrents, le petit patrimoine local n’est pas pour autant délaissé…

Katia Weyher, Vue de quai Jean Lagrive, 2019.
© Katia Weyher. Photo Nelly Blaya.

Katia Weyher, le sentiment du paysage

Artiste diplômée des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, Katia Weyher est une peintre russe habitant aujourd’hui dans le Lot. En temps qu’étrangère…

L’apparition de
nouvelles pratiques :
l’art dans le paysage

Daniel Monnier, Les bas-reliefs du mur de halage, entre 1985 et 1989.
© Daniel Monnier. Photo Nelly Blaya.

L’art mural contemporain dans le paysage lotois

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, les artistes, en inscrivant leur art sur les murs naturels ou urbains de leur territoire, ont placé leur représentation au sein même du paysage. En parfaite harmonie avec leur environnement…

Alice Freytet, Extrait du Rouleau de Bégoux, 14 juin 2014.
© Alice Freytet. Photo Nelly Blaya.

L’artiste qui se perd dans la nature

D’abord promeneur, l’artiste qui devient randonneur accède à un rapport privilégié avec la nature. En effet, le paysage est une expérience polysensorielle…

Séverine Hubard, Constellation (n°1), 2016.
© Séverine Hubard. Photo Nelly Blaya.

Des institutions qui participent au développement des pratiques du paysage

L’évolution des pratiques artistiques du paysage dans le Lot est aussi stimulée par l’inauguration de résidences d’artistes. Le département dispose de deux de ces structures…

NeoConsortium, In Memoriam Petroleum, octobre 2020. © NeoConsortium.

Anthropocène

L’art anthropocène apparaît dans les années 2000. Paul Ardenne, historien de l’art et commissaire d’exposition, définit l’anthropocène comme une forme d’art liée au monde naturel qui dénonce…

« Il est rare de trouver des galets isolés. Ils ont besoin de frottements pour exister. Les uns aux autres liés, pour s’adoucir au gré des courants. De cette lente érosion commencée par le feu et l’air, ces bouts de falaises, de montagnes, de volcans s’arrondissent au fil de l’eau. »

Anne Turlais
Image :

Nelly Blaya, Latronquière, série Vivre ici. © Nelly Blaya.