Catégories
Non classé

Des institutions qui participent au développement des pratiques du paysage

          L’évolution des pratiques artistiques du paysage dans le Lot est aussi stimulée par l’inauguration de résidences d’artistes. Le département dispose de deux de ces structures : les Ateliers des Arques dans le village des Arques et les Maisons Daura à Saint-Cirq-Lapopie.

          Les Ateliers des Arques est une résidence-association existant depuis 1988. Ils accueillent des artistes en résidence dans le village tous les ans de mars à juin. Peintres, sculpteurs, performeurs ou encore photographes sont sélectionnés et invités à mener des expérimentations plastiques. Les ateliers leur permettent aussi, à travers des expositions collectives organisées chaque été, de bénéficier de la diffusion de leurs œuvres et donc d’une reconnaissance de leur travail. En faisant découvrir leurs productions dans un espace à l’extérieur, les artistes favorisent l’échange avec le visiteur ainsi que la visibilité des productions. À travers cela, ils affirment également leur volonté de partager avec les habitants des créations différentes de ce qu’ils peuvent avoir l’habitude de rencontrer dans des institutions traditionnelles. Ils contribuent donc à une sensibilisation du public à ce genre de pratiques contemporaines.

Séverine Hubard, Constellation (n°1), 30 bornes solaires, 2016.
© Séverine Hubard. Photo Nelly Blaya.

          Lors de ces expositions, certains artistes investissent le village des Arques, comme Séverine Hubard, alors que d’autres choisissent d’exposer ailleurs dans le département. Cette artiste plasticienne née en 1977 à Lille a conçu plusieurs œuvres dans le cadre de sa résidence en 2016. Deux de ces installations – situées de part et d’autre du village – ne sont cependant pas visibles le jour. En effet, Constellation (n°1) et Constellation (n°2) sont composées de trente bornes solaires disposées au sol, elles ne s’activent donc qu’une fois la nuit tombée. Peu de personnes extérieures font la démarche de se déplacer jusqu’au site durant les horaires de fonctionnement, ces œuvres sont en ce sens principalement installées pour les habitants. La visibilité des étoiles la nuit dans ce village, par rapport à ce qu’il est possible d’observer en ville, l’a inspirée pour ce projet. L’artiste présente de manière singulière et poétique l’admiration qu’elle porte aux particularités du lieu dans lequel elle a séjourné.
          Par la diffusion d’œuvres inspirées du contexte local et par les relations qu’engendrent ces manifestations, ces structures contribuent au développement de pratiques artistiques nouvelles qui interagissent avec le paysage du département. La variété des problématiques traitées par les artistes et les résidences témoigne d’une effervescence culturelle active.
          En faisant découvrir leurs productions dans un espace à l’extérieur, les artistes favorisent l’échange avec le visiteur.

Laissez un commentaire