Catégories
Non classé

Jean Lurçat à Saint-Laurent-les-Tours

Jean Lurçat, La faune et la flore du causse, partie 2, tapisserie, 3×6 m, 1960, Rocamadour, hôtel de ville. ©Ville de Rocamadour.
© Adagp, Paris, 2021. Photo Nelly Blaya/Département du Lot.

          C’est pendant la Seconde Guerre mondiale que le peintre-cartonnier Jean Lurçat (1892-1966) découvre le Lot et les Tours-Saint-Laurent, lieu dont il s’éprend instantanément. Cette forteresse, pourvue de deux tours majestueuses du XIIe et XIVe siècle, surplombe le village de Saint-Céré. Le château en ruine, qu’il acquiert en 1945, devient alors pour lui un lieu important pour sa création. Cette robuste bâtisse médiévale est également pour l’artiste un moyen de s’approprier le paysage alentour grâce à sa position en surplomb. Le château se révèle être aussi un outil formidable pour son travail artistique, la hauteur des murs lui permettant de réaliser les cartons de ses tapisseries monumentales.

Jean Lurçat, La faune et la flore du causse, partie 1, tapisserie, 3×3,14 m,
1960, Rocamadour, hôtel de ville.
© Ville de Rocamadour.
© Adagp, Paris, 2021.
Photo Nelly Blaya / Département du Lot.

          Le département du Lot a sans aucun doute eu une grande importance dans la vie de Jean Lurçat. Sa demeure des Tours-Saint-Laurent ainsi que la nature environnante lui ont permis de nourrir sa création. En 1959, il réalise une tapisserie représentant des éléments du paysage lotois. La faune et la flore du causse regroupe un ensemble de deux tapisseries monumentales offertes par l’artiste à la ville de Rocamadour. En y représentant des éléments caractéristiques du département comme la vigne, Jean Lurçat célèbre la beauté et le caractère apaisant du paysage amadourien, mais surtout la vie, menacée par l’arme nucléaire.

          Jean Lurçat possède une façon très particulière de représenter le paysage qui l’entoure. Loin d’être la figuration d’un lieu précis, les œuvres de l’artiste donnent à voir la représentation mentale d’un paysage qu’il a composé lui-même, en disposant des éléments pris au contact de la nature. Bien que ces derniers soient reconnaissables, Jean Lurçat modifie la réalité et leur donne une dimension fantastique, presque magique.

Si le travail de Jean Lurçat vous intéresse, nous vous encourageons à visiter l’Atelier-Musée Jean Lurçat à Saint-Laurent-les-Tours.

Laissez un commentaire